William Claxton Œuvres

(Etats-Unis , 1927 - 2008)
Biographie
Né à Pasadena en Californie, il commence sa carrière comme un passe-temps. Alors qu'il étudiait la psychologie à l'UCLA (Université de Californie, Los Angeles), il fréquentait les clubs de jazz locaux avec son appareil photo: un 4 x 5 Speed Graphic, alors desuet. Il se passionne très tôt pour la photographie et rêve de suivre les traces de ses héros incarnés par Henri Cartier-Bresson, Robert Frank ou Irving Penn.
William Claxton passait son temps à collectionner les 78 tours de Duke Ellington, Lena Horne, Count Basie et Tommy Dorsey. Grand amateur de jazz, il débute sa carrière en fixant sur pellicule ses musiciens favoris, comme Chet Baker, avant de se voir attribuer par une maison de disques la création de pochettes de LP. A l'époque où il commençait à photographier lui-même les musiciens, il cherchait à les définir en tant que personnes et non comme simples interprètes. Il mettait à l'aise ses sujets afin de capter les moments les plus révélateurs.
Sa renommée dépasse rapidement les frontières tandis que ses photos paraissent dans Vogue, Life, Paris Match ou Vanity Fair.

Son travail est notamment connu pour ses photos de Steve McQueen, mettant en scène l’acteur américain au début de sa carrière cinématographique dans les années 60. Les photos de Jazz de William Claxton sont également des grands classiques, tous ceux qui s’intéressent au jazz les ont déjà contemplées. Qu’il s’agisse de portraits en studio ou de clichés pris sur le vif, ces photos elles-mêmes sont de la pure musique. Chacune d’elle témoigne d’une grande sensibilité pour les rythmes et les sonorités. William Claxton a saisi l’âme des musiciens, la concentration intense de Miles Davis et la vitalité débordante de Louis Armstrong.
Ses images d’une intensité à couper le souffle ont aussi capté l’ambiance d’une époque, celle des rues de la Nouvelle-Orléans ou des clubs de Jazz légendaires de New York. Ses photographies sont les icônes de leur époque, et ce pas seulement pour les amateurs de jazz.
Presse
Le Nouvel Observateur

Le Nouvel Observateur

Homme de Luxe

Homme de Luxe