Nicolas Baghir

1974 , France
PERTURBATIONS NUMERIQUES ARGENTIQUES
Nées d’expériences qui donnent à ses photos une impression de dessin ou de peinture, les perturbations numériques de Baghir sont avant tout une
recherche sur la beauté picturale, un hommage rendu à la peinture autant qu’à la photographie noir et blanc.
Il a fallu de l’imagination, quatre années de recherche et 15.000 photos à l’artiste pour faire aboutir son travail là où il voulait l’emmener. Il avait une
vision en tête qu’il a réussi à transposer à force d’obstination.
Ses perturbations numériques n’ont de numérique que leur nom car il s’agit en fait de photographies argentiques tirées à l’agrandisseur, et non
retouchées. Si Baghir a choisi de les nommer par des chiffres (perturbations numériques), plutôt que par des noms de lieux ou d’objet, c'est pour
maintenir le regard du spectateur dans une liberté de lecture maximale, et lui permettre ainsi de créer sa propre vision.
Perturbations numériques couleur
Photographie sur film 35 mm