Kathari Deftera (lundi pur)

#Athènes. Gardons l'envie de tenter des choses, à commencer par celle de faire voler un cerf-volant. Ce fut l'un des premiers exercices initiatiques auquel mon grand-père m'ait soumis. Je devais avoir huit ans. Pendant le week-end, Spyros scia et tailla des tiges de roseaux derrière la maison sans me dire pourquoi. Le lundi suivant nous fêtions à la maison la fin du carnaval, le "lundi pur" que l'on appelle en grec Kathari Deftera, le premier jour du Carême. Spyros m'a emmené au bord de la mer sur la plage de Tourlida. C'est là qu'il m'offrit mon premier cerf-volant. Il l'avait construit de ses mains et je devais le faire voler avec les miennes. C'était la tradition. Le "lundi pur", le coeur est aussi léger qu'un cerf-volant. "Les cerf-volants sont des oiseaux qui emportent dans leur envol les maladies et les problèmes de l'hiver, Nikolaki" disait mon grand-père.
Kathari Deftera (lundi pur)
Tirage argentique lambda sur papier Ilford galerie. Marge blanche. Signé, daté au verso, numéroté au recto.
26 x 26 cm / 10,2 x 10,2 in
Edition de 20