Jean-Philippe Richard

  • Selected Works

    Bronzes

    Series

  • Biography

    Biography

    France , 1947

    Jean-Philippe Richard est né à Paris en 1947. La tête remplie de l’esprit d’entrepreneuriat de sa famille, il quitte cette dernière à ses 18 ans, se marie dans l’année et commence à travailler. Vendeur de glaces, marchés, Jean-Philippe Richard met la main à la pâte et touche à tout. En 1973, alors installé à Montpellier, il devient peintre et mosaïste. Il déménage en 1976 à Nyons, puis à Mirabel-aux-Baronnies, dans sa chère Drôme provençale qu’il ne quittera plus. Il monte à ce moment-là un atelier de sérigraphie puis de création de cadrans solaires, qui emploiera jusqu’à trente personnes. Se renouveler et entreprendre sont les maîtres mots qui ont toujours conduit Jean-Philippe Richard.

    Il s’initie à la sculpture au début des années 1990 avec Guy Leriche, qui éveillera l’artiste dans le corps de l’artisan. C’est là le début de sa carrière de sculpteur. Il commence à travailler la terre, puis le bronze, qu’il fond dans un premier temps lui-même dans son atelier, avant de collaborer avec la fonderie Strassacker.

    Entre 1991 et 2008, il enchaîne les salons et remporte souvent le premier prix de sculpture ou le prix du public. Ayant, comme toujours, expérimenté par lui-même sur le cristal coulé, il commence une collaboration-fleuve avec la cristallerie Daum en 1998. Il est aujourd’hui l’un des artistes phares de la cristallerie de Nancy.

    Les années 2000 annoncent le début de la carrière internationale du sculpteur ; New-York, Beyrouth, Nouméa, puis Shanghai, l’artiste voyage, apprend et rencontre le succès partout où il va, ses sculptures allant jusqu’à se faire leur place dans les collections gouvernementales de Nouvelle-Calédonie et chinoises. La Chine, où il vivra pendant quelques mois, est un point tournant de sa carrière. Déjà par sa rencontre avec les membres du gouvernement chinois, qui le consacrent deuxième plus grand sculpteur du siècle. Ensuite, c’est là qu’il rencontrera son épouse et collaboratrice, la peintre Virginie Lhomme Fontaine.

    Pendant ce temps-là, en France, 14 sculptures de Jean-Philippe Richard sont installées dans le jardin exotique d’Èze, sur la Côte d’Azur ; au fur et à mesure des années, de nouvelles sculptures s’ajouteront à cette collection, créant un « musée à ciel ouvert » du sculpteur.

    Jean-Philippe Richard est un sculpteur technique, qui aime maîtriser le matériau de A à Z ; en dépeint son atelier, fourmillant d’inventions et de fours sur mesure pour ces sculptures. Cette technicité, il la remet toujours en cause, par peur de s’ennuyer ; ce qui l’a amené, dans les années 2010, à renouveler ses matériaux et son esthétique : terre émaillée, colorée, bronzes nickelés… Jean-Philippe Richard fait corps avec la matière et se réinvente constamment à travers elle.

    Le nouvel axe de son travail, en collaboration avec sa femme Virginie Lhomme Fontaine, s’oriente aujourd'hui vers la couleur, afin de donner à sa sculpture un aspect plus contemporain, tout en restant figuratif et rêveur. Les deux artistes ont donné naissance en 2010 à la collaboration RICHARD FONTAINE.

    Links