Ernst Haas

  • Œuvres

    Tirages Dye-Transfer

    En 1935, Kodak introduit son procédé de tirages en couleurs par transfert : l'Eastman Wash-off Relief, qui devient en 1946 le Dye-Transfer utilisé dans les milieux de la publicité et du marché de l'art jusqu'en 1993.
    Afin de réaliser un tirage Dye-Transfer à partir d'une diapositive en couleurs, trois négatifs de sélection sont nécessaires. Pour cela, on copie la diapositive sur un film noir et blanc panchromatique en intercalant respectivement un filtre bleu, vert puis rouge. Trois matrices sont ainsi créées au format du tirage final et présentent un relief de gélatine proportionnel à la densité de l'image. Elles sont alors imprégnées d'une solution colorante cyan, magenta ou jaune. En les appliquant successivement contre un support de papier gélatiné et mordancé, elles transmettent leur matière colorante. La photographie en couleurs est ainsi reproduite par transfert.
    ©www.photo-arago.fr

  • Biographie

    Biographie

    Etats-Unis - Autriche , 1921-1986

    Ernst Haas (1921-1986) est considéré comme l’un des photographes les plus importants de la seconde partie du 20e siècle.
    Né à Vienne en 1921, il y fait ses études et entre à l’Institut des Arts Graphiques qu’il doit quitter à cause de ses origines juives. Pendant la guerre, il travaille pour un studio photographique et enseigne à la Croix Rouge. En 1946-1947, il travaille en Suisse pour le magazine DU avec Alfred Kubler. C’est là qu’il rencontre Werner Bischof qui deviendra un ami et qui le fait entrer chez Magnum en 1949. Il prend la présidence de Magnum en 1959.
    Il multiplie ensuite les reportages pour les plus grands magazines, publie des livres et travaille sur de nombreuses campagnes publicitaires. C’est avec ces photographies très colorées que son nom est le plus souvent associé. Certains critiques considèrent alors son travail comme « trop commercial ». Mais parallèlement à ces travaux commandités, il poursuit une oeuvre personnelle avec des images plus ambigües, plus marginales, plus complexes, plus libres.
    L’exposition parisienne réalisée sous la direction de Victoria et Alex Haas comprendra une sélection de ces photographies inédites – elles ont été montrées pour la première fois aux Rencontres d’Arles en 2010, ainsi qu’un certain nombre des clichés les plus classiques sur New York. Elle inclura des tirages originaux vintage et des tirages contemporains.
    Parmi tous les sujets qu’il lui a été donné de photographier, il en est un qu’Ernst Haas affectionne tout particulièrement ; la ville de New-York. Pendant près de 40 ans il a photographié cette ville dont il rêvait alors qu’il n’était encore qu’un gamin en Autriche. Avec le soutien de ses amis de l’agence Magnum, Henri Cartier-Bresson et Robert Capa, il part s’installer définitivement à New York en 1951.
    Pour ses premières séries de photographies en noir & blanc sur New York, c’est la complexité architecturale et les lignes abstraites des paysages qui ont inspiré Haas. Plus tard, c’est le mouvement et les couleurs vives de la ville qui lui ont donné envie de réaliser ses toutes premières séries de photographies couleur sur film Kodachrome.
    Ses premiers travaux avec la couleur ont tellement été bouleversants et révolutionnaires à l’époque qu’en 1953 le magazine Life y consacra 24 pages, dans 2 numéros consécutifs. L’article original avait pour titre « Images d’une ville magique ».
    Il a été le premier photographe à avoir un "one man show" en couleur au Moma à NY en 1962 avec Edward Steichen et John Szarkowski comme commissaires d’exposition.
    Dans le domaine de la photographie couleur, on estime aujourd’hui qu’il y a un avant et un après cette exposition.
    Aujourd’hui les photographies avant-gardistes de Haas sont devenues de véritables symboles. Le travail de nombreux photographes a été et continue d’être influencé par son oeuvre. Haas est véritablement considéré aujourd’hui comme le « père de la photographie couleur ».
    Victoria Haas

    Liens

  • Presse
Expositions

Expositions et Foires

Années

Bibliographie

Bibliographie

Années

Presse
Années