Nicolas Baghir

  • Œuvres

    Variations 2.18

    La vision continue de prendre corps hors série, dans un flux de perturbations numériques, expression de la beauté picturale, hommage à la peinture et à la photographie qui explore la terra incognita d'un monde photographique onirique. Films argentiques 35mm, tirages à l'agrandisseur. La nonne intention doit rester pure pour maintenir le processus de cette création évolutive. Passer de 0 à 1 (Visions I, II, III et IV, 2013-2016), puis de 1 à 2 (Variations 2.18, 2017-2018), bientôt au delà (Expressions 40, 2019-2021) et plus encore dans un futur proche. Jusqu'à 9. Pas plus loin. En même temps que j’ai quitté les arbres solitaires de la plaine pour pénétrer la forêt, ces Variations
    2.18 viennent rompre le cycle du seul noir et blanc,. La démarche est binaire, numérique. Primaire aussi. Pure comme le silence d'un jeu d'enfant. Ouvrir grand les yeux sur une lumière colorée, puis les fermer fort, longtemps, et chercher des couleurs surnaturelles aux formes inédites projetées sur l'écran rétinien. Prévisions perturbées.
    Salutaires aussi. Ne plus avoir peur de la forêt. Quitter la robe de rat des villes pour gagner celle plus noble de rat des champs. Même pour quelques heures seulement. La ligne d'horizon seule s'est brisée pour aller vers des croisements verticaux dans les arbres et leurs hauteurs horizontales, inspiration utopique des villes 2.0. Le grand pari est il de continuer à fermer les yeux et de refuser l'idée que l'erreur est urbaine ? Je vais continuer de fermer les yeux pour mieux voir cette réalité augmentée à la recherche de rêves éveillés. Fumer les cauchemars. Cette histoire s'écrit dans le silence et se lit sur la durée.



    Perturbations numériques argentiques

    Nées d’expériences qui donnent à ses photos une impression de dessin ou de peinture, les perturbations numériques de Baghir sont avant tout une
    recherche sur la beauté picturale, un hommage rendu à la peinture autant qu’à la photographie noir et blanc.
    Il a fallu de l’imagination, quatre années de recherche et 15.000 photos à l’artiste pour faire aboutir son travail là où il voulait l’emmener. Il avait une
    vision en tête qu’il a réussi à transposer à force d’obstination.
    Ses perturbations numériques n’ont de numérique que leur nom car il s’agit en fait de photographies argentiques tirées à l’agrandisseur, et non
    retouchées. Si Baghir a choisi de les nommer par des chiffres (perturbations numériques), plutôt que par des noms de lieux ou d’objet, c'est pour
    maintenir le regard du spectateur dans une liberté de lecture maximale, et lui permettre ainsi de créer sa propre vision.

  • Biographie

    Biographie

    France , 1974

    Nicolas Baghir Maslowski est né en France en 1974. Il a choisi pour nom d’artiste Baghir, le prénom de son grand-père russe, mort en 1917. C’est son père, écrivain, arrivé tout jeune en France, qui est à l’origine de sa passion pour la photographie en lui offrant un petit appareil photo. L’enfant de 8 ans, introverti et rêveur, se passionne pour l’image et par le prisme de l’objectif s’invente un univers.

    Son autre passion, c’est la musique, sans doute sous l’influence de sa mère, claveciniste et poétesse. Au début des années 2000, il passe du temps en Jamaïque, se lie d’amitiés avec plusieurs musiciens et fonde avec un ami le label Makasound/Inna de Yard, rééditant des chefs d’œuvres oubliés et introduisant Winston McAnuff en France. Les photographies de Baghir illustrent bon nombre des couvertures des albums. Le label rejoint un groupe et en 2013, Baghir fait le choix d’abandonner sa carrière dans la musique pour se consacrer pleinement à la photographie et poursuivre son projet artistique personnel.

    Sa vision prend corps dans la série « Pertubations numériques », fruit de quatre ans de recherches et de plus de 15 000 prises de vue. Ses images, tout à fait contemporaines, se réfèrent au mouvement pictorialiste. Il travaille en argentique, utilise des films 35 mm et fait réaliser ses tirages à l’agrandisseur. S’il choisit de ne pas donner de titre à ses tirages mais de leur attribuer une suite de chiffre, c’est pour que ses photographies voilées conservent une part de mystère aux yeux du spectateur, qui se laisse porter dans cet univers poétique où la liberté de la nécessité d'une interprétation ramène à la beauté irréductible de l'image. " L'anonymat des titres renforce la possibilité pour chaque image de se créer sa propre personnalité à travers le regard des yeux généreux qui acceptent de s'y perdre et d'y trouver un instant précieux. "

    Les images sont avant tout une étude de la beauté picturale, un hommage à la peinture et à la photographie en noir et blanc qui explorent la terra incognita du monde photographique onirique. "Avec mes perturbations numériques, j'essaye de m'approprier des beautés pour en rendre d'autres."


    PRINCIPALES EXPOSITIONS:

    2017 :
    Résidence à l'Institut Français de Berlin

    2016 :
    Visions III, Alliance française, Los Angeles
    Art ELysées, Paris
    Photo Shanghai, Shanghai
    Visions III, Artist's Corner, Los Angeles
    Les rencontres d'Arles, Galerie Huit, Arles
    Art Paris Art Fair, Paris
    PhotoLA, Los Angeles
    Visions, Photo12 Galerie, Paris

    2015 :
    Swiss Art Space, Lausanne

    2014 :
    Fat Galerie / Sitor Senghor, Paris

  • Expositions
  • Presse
Expositions

Expositions et Foires

 

2018 | Art Elysées 2018 | Paris

2018 | Photofairs Shanghai 2018 | Shanghai Exhibition Center

2018 | Forêt, haute maison des oiseaux bocagers ! |

2018 | MIA 2018 | Milan (Italie)

2018 | Variations 2.18 |

 

2017 | MIA PhotoFair, Milan | THE MALL – PORTA NUOVA VARESINE, MILANO

 

2016 | Visions III | Alliance française, Los Angeles

2016 | Art ELysées 2016, Stand A126 | Avenue des Champs Elysées, entre le Grand Palais et la Concorde

2016 | Photo Shanghai 2016 | Shanghai Exhibition Center

2016 | BAGHIR VISIONS III | ARTIST'S CORNER, LOS ANGELES

2016 | Art Paris Art Fair 2016 | Grand Palais, Paris

2016 | PhotoLA 2016 | The REEF, Los Angeles

 

2015 | Visions | Galerie Photo12

Années

Bibliographie

Bibliographie

Années

Presse
Années