Stephen Vaughan

  • Œuvres

    Blade Runner, 1981

    A l'époque du tournage de Blade Runner, en 1981, on demandait aux photographes de plateau de privilégier le noir-et-blanc car la plupart des magazines imprimaient encore en n&b, et l'internet n'existait pas.
    Pendant le tournage de Blade Runner, nous n'avons pas vu la lumière du jour. Tout était filmé en studio, les scènes d'extérieur étaient tournées de nuit downtown Los Angeles.
    Pour la couleur, j'avais choisi des films ektachrome 160 (EPT) qui pouvaient être poussés jusqu'à 400 ISO avant de dégénérer dans un grain inacceptable. Ce détail est important car l'éclairage et les conditions très particulières du tournage dans une épaisse fumée, des vapeurs s'échappant de tuyaux percés, des gouttes d'eau ou même des pluies acides, tous ces effets utilisés pour renforcer les images de la société dystopienne imaginée par Ridley Scott, tout cela faisait qu'il était très difficile d'obtenir une bonne exposition et des détails nets.
    Dans l'obscurité percée de lumières extrêmes (créées par des lampes au zenon) ou de la pâle lueur de lanternes chinoises, il fallait travailler avec les objectifs les plus rapides et étirer le film pour capturer des images avec de longues focales qui leur ont donné cette douceur particulière.
    Stephen Vaughan


    Crossroads

    Tirage pigmentaire sur papier Fine Art effectué par le Photographe. Légendé, signé, numéroté au verso. Tampon à sec.


    Rencontres

    Tirage pigmentaire sur papier Fine Art effectué par le Photographe. Légendé, signé, numéroté au verso. Tampon à sec.


    Takes

    Tirage pigmentaire sur papier Fine Art effectué par le Photographe. Légendé, signé, numéroté au verso. Tampon à sec.


    Between Takes

    Tirage pigmentaire sur papier Fine Art effectué par le Photographe. Légendé, signé, numéroté au verso. Tampon à sec.

  • Biographie

    Biographie

    Etats-Unis , 1945

    Si vous ne connaissez pas son nom, ses photographies sont célèbres. Stephen Vaughan travaille pour les plus grands réalisateurs de Hollywood depuis 1978. La première fois qu’il voit un tirage sortir du révélateur, Stephen Vaughan a l’impression d’entrer dans un monde magique, où un bain d’argent donne naissance à une image. Après un an au labo, un client lui propose de troquer le travail de tirages contre un objectif de 50mm et un boîtier d’occasion. En passant par la chambre noire, Stephen est entré dans le monde de la photographie. Trois mois plus tard, il photographie Marcel Marceau pour un magazine de théâtre et les portes s’ouvrent. Il emprunte de l’équipement, lit des livres ; il accepte tout boulot avec la certitude qu’il pourra toujours améliorer l’image dans la chambre noire. Mordu de photographie, il ne quitte plus son appareil photo. Stephen Vaughan devient un drogué de la photographie, accro à la sensation d’intense acuité visuelle que procure la recherche permanente du bon angle.

    Motion Picture Still Photographer depuis 1978
    - Membre fondateur de The Society of Motion Picture Still Photographers

    Principales expositions
    ◦The Academy of Motion Picture Arts and Sciences
    Los Angeles, CA “Society of Motion Picture Still Photographers”
    ◦The Academy of Motion Picture Arts and Sciences
    Los Angeles, CA SMPSP 2000
    ◦Fototeca de Cuba
    Havana, Cuba 1999 SMPSP
    ◦Armand Hammer Museum Sales and Rental Gallery Exhibition
    Titled "The Canvas is Paper" 1998
    ◦G. Ray Hawkins Gallery
    1995 SMPSP

    Liens

  • Expositions
  • Presse
Bibliographie

Bibliographie

Années